Acidulé  Joëlle Bertrand

Nouvelle . . . Lire

 

 

  Chaque mois

 

Retrouvez les TRIBULATIONS de MOUANA

fraîche et dynamique.

 

 

Extrait d'une nouvelle

 

 LE LAC

 

Le ciel était gris, une chaleur étouffante enveloppait la nature.

Cet après-midi là, les heures n’avançaient pas, l’horloge

accrochée au mur affichait ses aiguilles d’une drôle de façon.

Mouana était en train de les regarder, elles tournaient

à l’envers !

Elle se frottait les yeux, pour bien voir.

Peut-être que c’était une machine à remonter le temps ?

Gribouille le grand chat noir, Titou la mangouste gourmande

et Chipie la minette joueuse étaient assis prés d’elle.

 

Haute comme trois pommes et d’un scoubidou sur la tête,

la fillette bien campée sur ses jambes, les deux mains

sur les hanches, fixait cette énorme montre d’un air surpris.

Il fallait qu’il soit deux heures de l’après-midi où plutôt quatorze

heures, comme disaient les grands.

Déjà que le chiffre deux avait disparu!

Mais ce n’était pas ce qu’elle voyait ?.

 

Mouana avait rendez vous avec les enfants du village.

Ses potes.

Il n’était pas question d’attendre encore une heure.

Elle était allée chercher un tabouret afin de grimper dessus pour 

avancer les aiguilles du bout de ses petits doigts.

 

 

Dans le lointain elle avait entendu une voix, elle était tellement

absorbée par cette horloge qu’elle ne s’était même pas rendue

compte qu’on la prévenait que la pendule ne marchait pas.

Elle était tellement vieille cette grosse montre, qu’elle ne savait

plus donner l’heure et en plus son cadran était plein

de rouille.

 

Donc, pensait-elle en fronçant son petit nez, elle était toujours

la même, elle n’avait pas rajeuni, malgré sa grande jeunesse!!

 

Vêtue d’un short jaune et d’un pull en coton rose,

Mouana (surnommée ainsi par ses amis) était une petite fille

avec un sacré tempérament.

 

Surtout pleine d’imaginations.

Elle se faisait des films !!!

 

D’ailleurs elle pourrait faire un film avec toutes ces aventures

et situations burlesques qui lui arrivaient.

 

Ses amis étaient là, laissant le tabouret et l’horloge en plan

elle était partie les rejoindre dans le jardin.

Sans plus attendre, ils avaient pris le chemin en direction du lac,

malgré la tiédeur écrasante du début de l’après-midi.

 

Casquettes et chapeaux sur les têtes, la petite troupe avançait

guillerette et pleine d’entrain.

Tels des jouets en caoutchouc, ils marchaient en gesticulant,

en chantant et en se taquinant.

On pouvait les entendre de loin.

Ils avançaient, malgré tout, les ventres noués.

On leur avait raconté qu’il y avait une bête qui dormait dans les eaux

tranquilles du lac.

Une sorte de monstre ?



Curieux,

Ils voulaient savoir et vérifier la légende !

 

 

 

 

La suite ! ....    Venez vite la retrouver dans le livre

                        MOUANA II

                                                (lien direct)

    Ainsi que d'autres Nouvelles avec des Illustrations sur

      lesquelles les lecteurs peuvent apposer des couleurs.

 

 

          C'est surtout pour les ENFANTS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article