Acidulé  Joëlle Bertrand

Petite Nouvelle

 

 

 

 

 

La Traversée du Mayombe

 

 

Nom de la piste, le Mayombe, qui démarrait des plateaux

sablonneux pour aller vers une ville à l'embouchure du fleuve.

 

L'effervescence du voyage.

Les préparatifs, de ne rien prendre d'inutile dans la voiture

pour ne pas être trop chargé, avaient été les consignes.

Mouana ne savait plus où donner de la tête, le doigt dans

la bouche, elle regardait autour d'elle en réfléchissant.

 

Il ne fallait rien oublier, les fils de scoubidou et le petit

canif étaient dans ses poches.

 

La plus part du trajet était couvert d'une savane herbeuse

avec une multitude de petits villages qui jalonnaient la piste.

De la fumée de-ci, de-là sortait des cases comme des petits

ressorts, au dessus des toits de paille.

 

 

 

La-travers-e-du-Mayombe-n-6.jpg

 

 

 

Trés souvent le véhicule s'enlisait, les pneus tournaient dans

le vide, le terrain s'éffrondrait et le sable reprenait le dessus.

Des feuilles de bananiers et de palmiers servaient d'amorçes

pour dégager la Land-Rover.

 

 

 

Retrouvez la suite des aventures de Mouana dans son livre

 

                      MOUANA 

                                               (lien direct)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lizagrèce 31/03/2011 14:26


Ah! le fil à scoubidou !! .. Elément indispensable à l'apprenti explorateur !


Acidulé 31/03/2011 15:57



Trés important, bien entendu - il faut de tout, surtout pas grand chose avec du fl à scoubidou