Acidulé  Joëlle Bertrand

Top 7

 

 

 

 

                                                                 Les Pavés de l'été

 

 

 

        Un TOME , recueil de 7 Nouvelles dont ACIDULE  nous livre quelques extraits

 

 

 

CASSE-COU

Un bruit assourdissant, un craquement de branche, une gamelle de fer blanc projetée

contre le mur de la maison, un bruit sourd, une chute...

Un long moment de silence suivi de hurlements et cris de colère.

Mouana était tombée du flamboyant se trouvant derrière la case.

Elle était restée immobile sur le sol, étudiant son corps !

Réfléchissant s'il fallait pleurer, crier où appeler de l'aide.

Avait-elle mal ?

 

2  DEGUISEMENT

La mangouste s'était lovée dans la tennis de Mouana, la tête à moitié cachée par la

chaussette.

C'était bien beau  tout cela, mais ça ne lui donnait aucune idée pour son déguisement.

La fillette voulait dénoter des autres invités avec une toilette  peu commune.

Encore fallait-il trouver ce déguisement de génie!

Oui, bien sur, elle aurait pu mettre un chaton dans chacune des poches d'une robe en grosse

toile, taillée dans un sac à pomme de terre avec Tipou en écharpe.

 

3  LE LAC

Casquettes et chapeaux sur les têtes, la petite troupe avançait guillerette et pleine d'entrain.

On pouvait les entendre de loin.

Ils avançaient malgré tout, les ventres noués.

On leur avait raconté qu'il y avait une bête qui dormait dans les eaux tranquilles du lac.

Une sorte de monstre ?

Mais quel genre de monstre ?

Ils discutaient sans répis, parlaient de façon incohérente sur un "quand dira-t-on ".

Curieux ...

Ils voulaient savoir et vérifier la légende ...

 

4  LA TORNADE

Les cheveux dans les yeux, sa petite robe verte à fleurs rose se gonflait et s'aplatisait

sur son corps.

Tantôt ressemblant à un parapluie, sa robe formait une grande corolle, tantôt en une

sorcière maigre et échevelée, sa toilette lui collait au corps.

Le vent la transportait, la caressait, s'engouffrait dans ses  vêtements pour en repartir

comme un voleur.

De gros nuages s'élevaient comme des bulles pour retomber sur un tapis de coton, formant

un matelas brumeux au-dessus de la forêt.

 

5  LE COUCOU

Il n'était pas bien grand, juste quatre places.

Petite merveille de l'aéronautique qui pointait son museau vers le ciel, laissant admirer

son fuselage blanc rehaussé d'une bande bleu.

Ses deux ailes étalées de chaque côté pour montrer son envergure.

Deux gros pneus noirs de chaque côté de la carlingue  largement espacés comme s'ils

allaient faire le grand écart et d' une toute petite roue à l'arrière, plus basse, pour

supporter sa charge pondérale.

Tel un pélican repu, au ventre rempli de poissons, prêt à prendre son envol !

 

6  LA CASE

Un bougainvillier grimpait le long de la façade, prés de la porte d'entrée pour s'écrouler

en une floraison violette et mauve sur le patio.

Ce qui donnait un air ventru, au sourire béat à l'enceinte de la maison.

Les murs craquaient sous la chaleur tropicale, le toit grinçait et gémissait sous les grandes

rafales de vent.

Il ne fallait pas trop la secouer, elle était fragile avec son grand âge.

Eh ! oui, c'était une vieille demeure ...

Mouana pensait que la Case riait, lorsqu'elle avait toutes ses portes et fenêtres ouvertes.

De drôles de bruits se faisaient entendre !

 

 LIVRE D'OR

Sur les Terres d' inspiration thêatrale de sa vie: La Brousse

Belle phrase pensait Mouana !

Des mots encore des mots, toujours des mots ...

Petits, gros, moyens, fins, épais, patauds, élégants ...

Les aligner d'un jet sur une feuille immaculée n'était pas si simple !

Mémoriser des moments précieux en les appliquant avec des formes représentées

par des signes alphabétiques, se révélait être une prouesse diabolique.

 

 

 

 

 

Mouana II page de couverture

                                                                               MOUANA II

                                                   Les Nouvelles Coloriage

 

 

 

                                           A lire et à relire avec délectation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article