Acidulé  Joëlle Bertrand

Une petite fille a dit...

 

 

 

 

 Petit texte trouvé sous la pile de feuillets, au fond d'un tiroir.

Cette petite fille continue à nous étonner par ses écrits, que l'on savoure toujours autant.

 

 

 

LA PLUIE

 

Le ciel est gris, le vent se lève, les nuages tout à coup se gonflent et deviennent gris.

Les oiseaux contents, volent en chantant, se poursuivent pour disparaître au loin

à travers le ciel, qui, en un instant se transforme en un monstre noir.

Le tonnerre gronde, les éclairs déchirent le ciel, le vent balaye toute la nature.

Le ciel devient une vraie furie, les feuilles voltigent, l'herbe se couche, les arbres

se balancent en craquant.

Le vent siffle à travers les branches, tout devient d'une humeur effarante.

 

Enfin, dans un dernier coup de tonnerre, la pluie tombe, innonde, envahit et

s'infiltre dans la terre.

Tout est sombre, triste et lugubre.

Les gouttes d'eau  furieuses tapent violemment sur les vitres. Elles veulent se faire

entendre et  prennent le pouvoir.

Des gens sur la route se dépêchent en se protégant tant bien que mal, afin de se

réfugier dans un abri.

 

Le temps passe, on n'entend plus les oiseaux.

L'orage s'améliore, moins violent pour laisser place à une pluie discontinue,

comme un rideau.

Enfin la pluie devient plus fine tel un murmure, une sorte de plainte comme une

personne qui pleure.

 

 

 

 

AVATAR mes nouvelles

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article